Bruno Tripon : « Cette charte de l'e-commerce ne change rien, elle met en lumière des pratiques abusives de certaines plateformes »

Bruno Tripon : « Cette charte de l'e-commerce ne change rien, elle met en lumière des pratiques abusives de certaines plateformes »

27/03/2019

Bruno Tripon, élu au bureau de la CPME Gironde, réagit à la signature de la charte de bonne conduite des acteurs du e-commerce. Neuf plateformes, Boulanger, Cdiscount, Conforama, eBay, Fnac Darty, La Redoute, leboncoin, ManoMano et Rakuten, la CPME et la fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) l’ont signé. La charte n'engage pas les signataires d'un point de vue juridique ni ne les expose à une quelconque sanction.

« C’est bien que la CPME qui est proche à la fois des PME et des plus grosses structures signe cette charte. Mais le problème reste entier, Amazon prend des commissions importantes voire abusives aux alentours de 15 à 20 % et n’a pas signé cette charte. Rien ne change, elle met en lumière des pratiques abusives de certaines plateformes. Elles ont le monopole et en profitent à la manière des foncières immobilières. Je suis commerçant, je travaille avec Chrono 24 qui me prélève entre 5 et 8% de commissions sur mes ventes. Cela reste à peu près raisonnable. Mais ils demandent et indiquent le prix le moins cher et je dois payer 90 euros d’abonnement par mois. Je ne fais aucune marge et ne vends donc que les produits dont je souhaite absolument me débarrasser. Ces plateformes ont une visibilité plus accrue, Amazon est présent sur tous les moteurs de recherche, achète des mots clefs de Google. Leur concept est simple : ils ne vendent rien mais prennent des commissions. Mais où est passée la relation humaine ? La CCI de Bordeaux a réalisé une étude, l’e-commerce représente déjà 8% du chiffre d’affaires global dans la ville et 12 % à Libourne. La maturité de l’e-commerce devrait atteindre les 25 à 30 %. Il existe une désertification commerciale, des emplois sont détruits et cette charte ne dresse pas de limite à ces pratiques, c’est dommage. »

Partager

Facebook Twitter