Christophe de la Chaise : « Les patrons de TPE et de PME courent après le temps »

Christophe de la Chaise : « Les patrons de TPE et de PME courent après le temps »

01/07/2019

Prendre le temps de réfléchir, s’arrêter pour donner du sens à son entreprise et écouter des conférenciers de qualité, c’est ce que propose la 25e Université Hommes-Entreprises organisée par le CECA. L’événement qui se déroule les 29 et 30 août prochains à Martillac au château Smith Haut Lafitte aura pour thème : « Changement et quête de sens. » Son organisateur, Christophe de la Chaise, en dévoile les grandes lignes.

Quel est l’intérêt pour un chef d’entreprise de venir à votre université ?

« Ce sont deux jours de conférences, les 29 et 30 août prochains, de qualité. Les intervenants ont une heure chacun pour apporter du fond sur cette quête du sens, sur le fameux bonheur au travail. Concrètement, les patrons de TPE et de PME courent après le temps. Avec internet, les réponses sont envoyées dans la foulée d’un mail ou d’un appel reçu. Ils n’ont plus le temps de se poser, de réfléchir. Le maître mot ? Digital. La société demande beaucoup aux entrepreneurs, ils doivent être de leur temps, s’adapter à de nouvelles pratiques en permanence. Mais il faut le faire tout en donnant du sens, avoir une visée sur le long terme avec une vraie stratégie. Notre université permet de réfléchir à comment mieux manager ses salariés, de ne plus être que dans la production ou la vente. »

La production et la vente sont la raison d’être d’une entreprise…

« Nous ne sommes pas des idéalistes. Bien sûr que gagner de l’argent est la finalité d’une entreprise. Mais il existe aussi d’autres objectifs sans ouvrir des portes ouvertes. Bien sûr qu’un patron souriant sera toujours mieux vu par ses collaborateurs. Le bien être au travail, ce n’est pas qu’un baby-foot installé à l’entrée ou l’organisation de team building. Il y a deux ans, Claude Onesta, ancien sélectionneur de l’Equipe de France de handball est venu pour nous expliquer ce qui fait le succès d’une équipe. Il a remporté deux fois les Jeux Olympiques et trois fois les championnats d’Europe et du monde. Plutôt que de parler de bonheur au travail à tout va, nos conférenciers évoquent des entreprises réconciliées avec leurs salariés mais aussi avec les syndicats. »

Excepté les anciens sportifs de haut niveau, quels seront les intervenants présents à Martillac ?

« Il y aura comme chaque année des écrivains, des philosophes et même Cyril Dion, le réalisateur de Demain qui a remporté le César du meilleur film documentaire en 2016. J’ai aussi une pensée affectueuse envers Sonia et Alexandre Poussin. Ils ont remonté à pied l’Afrique durant plus de trois ans. Cela représente environ 13.400 km. Ils n’avaient ni 4x4, ni dollars à distribuer. C’est eux qui demandaient le gîte et le couvert aux locaux. Belle inversion des rôles. Il y a six mois, avec leurs deux enfants, ils ont réalisé un tour de Madagascar. Leur périple s’est transformé en voyage humanitaire quand ils se sont rendu compte de la misère sur place. Leur intervention sera autour du changement :  Faut-il le subir ou agir en faveur de celui-ci ? »

Partager

Facebook Twitter