Les TPE-PME, les grandes oubliées de la COP21 ?

Les TPE-PME, les grandes oubliées de la COP21 ?

01/12/2015

98,8% des entreprises françaises sont des TPE-PME. Une récente enquête indique que 77% d’entre elles pensent que le climat va représenter un risque à long terme. Mais seules 27% se disent préparées au changement climatique, alors même qu’elles sont plus de 47%, engagées dans une démarche RSE (charte, Label, etc.).


Le terreau est donc bien fertile pour faire pousser l’intérêt des petites et moyennes entreprises sur tous ces sujets, en particulier le dérèglement climatique. S’il est logique de donner la parole aux grands groupes, les PME ne doivent pas être les oubliées de la COP 21. Malheureusement, à ce stade, force est de constater que les pouvoirs publics ont fait bien peu de cas des petites entreprises.


Une occasion manquée ? Pas encore ! 53% des TPE-PME estiment que le changement climatique représente une opportunité pour leur activité. Il faut donc pousser les feux sur celles qui innovent et créent des solutions pour réduire leurs émissions de GES, entreprennent des stratégies d’efficacité énergétique, consomment moins d’eau et ont recours aux énergies renouvelables.


C’est pour cette raison que la CGPME, active depuis longtemps sur les questions environnementales, sera présente à Solutions 21 au Grand Palais, avec trois de ses fédérations le CNPA, la FEP et Cinov, avec pour ambition de mettre en valeur les actions innovantes de nos PME.
La sauvegarde de la Planète exige la mobilisation de tous. La COP 21 ne doit pas être l’apanage des grands de ce monde. Quel que soit l’accord signé, demain il devra être appliqué. Les PME sont prêtes à relever le défi. Pour autant que les décisions prises soient applicables et adaptées à la réalité de nos entreprises.

 

Source - CGPME

Partager

Facebook Twitter