Tout savoir sur l’épargne retraite

Tout savoir sur l’épargne retraite

20/12/2019

Disponible depuis le 1er octobre, le PER est un nouveau dispositif d’épargne retraite pour les particuliers et les entreprises. Objectif : développer l’épargne retraite en France, en l’orientant vers le financement des petites et moyennes entreprises…

Pourquoi le Plan Epargne Retraite ?
Alors qu’une majorité de Français se disent inquiets face à l’avenir du système de retraite, la loi PACTE rebat les cartes de la retraite supplémentaire, avec le PER (Plan Epargne Retraite).  Le PER vise à remplacer une multitude d’anciens contrats (PERP, article 83, PERCO, loi Madelin…) qui présentaient de nombreux inconvénients :

  • Une offre, hétérogène et complexe, soumise à des règles et des fiscalités différentes.
  • Des modalités de sorties rigides, souvent en rente, ne permettant pas à l’épargnant de disposer librement de son épargne
  • Un niveau de frais élevé pour un rendement finalement peu attractif.
  • Pas de possibilité de transfert ou de regroupement.

 

Que vont devenir les anciens dispositifs ?
Les anciens dispositifs continueront d’exister mais ne pourront plus être souscrits à partir du 1er octobre 2020. Ils pourront être transformés en PER jusqu’au 31 décembre 2023.

 

Qui peut souscrire un PER ?

Le PER offre la possibilité de se constituer une épargne à titre individuel ou en entreprise. Dans le cadre professionnel, le PER peut être soit collectif (ouvert à tous les salariés), soit catégoriel (réservé à une catégorie de salariés). Il succède ainsi aux actuels PERCO et « articles 83 ». A titre individuel le PER a pour vocation de succéder aux contrats PERP et Madelin.

 

Quels sont les avantages du PER pour les épargnants ?

  • A la retraite, les épargnants peuvent choisir une sortie en rente ou en capital
  • Les droits d’un PER sont facilement transférables : ainsi, un salarié qui quitte son entreprise peut facilement transférer les fonds vers une autre structure
  • L’épargne (à titre individuelle ou salariale) peut être retirée pour l’achat d’une résidence principale ou en cas d’accidents de la vie
  • Les nouveaux PER bénéficient d’une déduction d’impôt sur le revenu pour les versements volontaires

 

 

Et pour les entreprises ?

Les entreprises peuvent regrouper les anciens contrats (PERCO ? article 83…) dans un PER unique, pour davantage de simplicité.

  • Les sommes issues de l’intéressement, de la participation et des abondements employeurs versées dans un PER d’entreprise sont exonérées d’impôt sur le revenu à l’entrée et à la sortie.
  • Le forfait social est supprimé sur les sommes versées au titre de l’intéressement pour les entreprises de moins de 250 salariés et sur l’ensemble des versements d’épargne salariale (intéressement, participation, abondement) pour les petites entreprises de moins de 50 salariés.

 

L’avis de l’expert
L’épargne est confiée à des professionnels de la gestion d’actifs qui adaptent la répartition du placement selon le profil de l’investisseur - Prudent, Equilibré, Dynamique – avec un mécanisme d’allocation automatique. A noter que toutes les entreprises bénéficient d’un forfait social réduit à 16 % sur les versements PER, dès lors que l’épargne est investie (à hauteur de 10%) dans des actions soutenant les PME.

 

Le saviez-vous ?
La loi PACTE prévoit également une incitation pour les épargnants à transférer leur assurance vie vers un PER.  Jusqu’au 1er janvier 2023, tout rachat d’un contrat d’assurance vie de plus de 8 ans fera l’objet d’un abattement fiscal doublé, si les sommes sont réinvesties dans un nouveau PER.

 

Partager

Facebook Twitter