Pourquoi sensibiliser les TPE/PME au handicap ?

les TPE/PME au handicap

On pense souvent à tort que le handicap se résume à une déficience physique, sensorielle ou mentale. Or, il recouvre bien d’autres réalités, comme les maladies chroniques ou invalidantes. On estime ainsi qu’une personne sur 2 sera concernée, par le handicap dans sa vie professionnelle. Comment assurer son employabilité ? Regards croisés avec Anne Elissalde Directrice de Cap Emploi et Corinne Cuesta du Cabinet de conseils et formation 3C.

Le handicap, ça concerne tout le monde ?

Anne Elissalde : Presque tout le monde, malheureusement. On observe aujourd’hui une forte augmentation des maladies chroniques, évolutives, et ce, de plus en plus tôt. Par ailleurs, l’allongement continu de l’espérance de vie et le recul de l’âge de la retraite nous questionnent sur la santé au travail. Enfin, il faut savoir que chaque jour, en France, 1.000 personnes apprennent qu’elles sont atteintes d’un cancer. Par la suite, 400 parmi ces 1.000 sont en âge de reprendre le travail… Comment réintégrer ces salariés fragilisés ? Comment accueillir celui qui réinvestit son poste après une longue maladie ou une grave dépression ? En soi, il y a tellement de nature de handicaps, tellement de façons de le vivre ou de le subir, que cela nécessite un véritable accompagnement.

Pourquoi sensibiliser les PME au handicap ?

Anne Elissalde : Dans les entreprises, le handicap vient questionner de près l’organisation, le management et le retour à l’emploi. Tôt ou tard, un dirigeant d’une TPE/PME sera confronté à une situation de handicap. Malheureusement, il n’a pas toujours les bonnes ressources en interne, contrairement aux entreprises dotées de services RH.  Face à un salarié fragilisé, un commerçant ne sait pas toujours où s’adresser, où trouver un appui… C’est là que Cap Emploi peut intervenir.

Justement, à Cap Emploi quelles sont vos différentes missions ?

Anne Elissalde : Cap Emploi est un service public, gratuit, accessible à tous les dirigeants, quelle que soit la taille de l’entreprise. Nous intervenons sur 3 axes majeurs : le recrutement de personnes éloignées de l’emploi, le maintien dans l’emploi, l’appui à la gestion de carrière.
Pour faciliter le recrutement, nous proposons un accompagnement en 3 temps, du recueil des besoins de l’entreprise à la recherche de candidats et à la prise de fonction. En parallèle, nous réalisons un véritable « audit », afin d’évaluer les contraintes liées au handicap sur le poste de travail et de s’assurer que les compétences douces du candidat sont en adéquation avec à la culture de l’entreprise. Nous travaillons également sur l’aménagement de poste et l’aménagement organisationnel. Autre périmètre d’action : le maintien dans l’emploi lorsque survient un handicap, ou lorsqu’une pathologie s’aggrave. Nous accompagnons salarié, employeur et médecin du travail afin de préserver l’emploi en aménageant le poste ou en cherchant d’autres opportunités d’emploi dans l’entreprise. Enfin, nous sommes amenés à accompagner des salariés fragilisés qui s’interrogent sur leur évolution professionnelle.

Le handicap en entreprise, est-il toujours tabou ?

Corinne Cuesta, Cabinet 3C : Les choses avancent progressivement, les tabous tombent. Toutefois, il reste encore un travail de démystification à mener. Par exemple, une personne en situation de handicap ne sera pas moins motivée qu’un salarié valide ! Pour ma part, je vois le handicap, non comme une contrainte, mais au contraire, comme une opportunité pour l’entreprise. Il vient questionner le management, l’organisation, les process. Il va donc falloir revoir ses notes de service, repenser le travail. En un mot, devenir plus agile ! Les formations que je dispense visent à sensibiliser les équipes, les former, les aider à dépasser leurs peurs. Et la meilleure chose que l’on ait inventé contre les idées reçues, c’est de provoquer la rencontre !

 

Demos

Color Skin

Header Style

Layout

Wide
Boxed