Globe-trotteuse engagée

A 32 ans, Méryl Bootz a déjà bouclé un tour du monde, collaboré avec une ONG internationale,  et plus récemment, rejoint la CPME Nouvelle-Aquitaine. Très engagée, elle déteste l’injustice ou enfermer les gens dans une case. Portrait d’une jeune femme qui rêve toujours plus fort et plus loin…

De Méryl Bootz, on ne connaît que la face émergée de l’iceberg… Son poste de cheffe de projet numérique et communication à la CPME Nouvelle-Aquitaine et Gironde ressemble à ce petit bout de banquise, qui cache en réalité une grande profondeur. Car ce que l’on sait moins, c’est que la jeune femme a déjà bouclé un tour du monde, vécu à Londres et Singapour et même collaboré avec une grande ONG internationale !

Tout commence à Bandol, petite ville balnéaire dans le Sud-Est, dans laquelle Méryl grandit et déroule une scolarité classique. Bonne élève, elle passe son Bac S, puis rejoint l’école de commerce KEDGE Marseille, pour préparer un Bachelor International. « J’aime le challenge et me lancer des défis, confie-t-elle. Alors, j’ai décidé de finaliser mon diplôme en Angleterre, histoire de peaufiner mon anglais. » Direction Londres, inséparable de son traditionnel « fog » et de ses Baked Beans ! « Deux années formidables, malgré le temps et la nourriture ! J’ai vraiment adoré l’énergie de cette ville. Il règne à Londres une grande ouverture d’esprit – sans jugement – oscillant entre l’esprit punk et la famille royale ! »

L’ESS, une quête ESSentielle

En 2013, Méryl revient en France, son Bachelor « in the pocket » ! « Certes, j’avais un diplôme, mais finalement aucun projet professionnel structuré, alors j’ai complété ma formation par un Master Spécialisé en Management International à l’ESSEC. » Lors d’un programme de chaire, Méryl se passionne pour l’économie sociale et solidaire (ESS), qui la questionne sur ses propres envies et ses projets. Pour valider son Master, elle part 4 mois à Singapour. Et là, c’est la claque. « On ne revient jamais indemne de l’Asie, et ce premier voyage a soulevé de nombreuses questions existentielles : quel sens voulais-je donner à mon travail au quotidien ? Quelles valeurs voulais-je défendre ? J’avais envie de mettre tout ce que j’avais appris au service de l’humain. »

Méryl intègre alors ACTED, une ONG française qui œuvre aux 4 coins du monde. Rattachée au service d’audit interne, elle veille à la bonne conformité et réalisation des programmes humanitaires. L’âme baroudeuse, elle part au Sud-Soudan puis au Kirghizistan, pour contrôler la provenance des tentes, vérifier le matériel commandé ou encore s’assurer qu’il n’y a aucun conflit d’intérêt dans les recrutements ou les prises de commandes. Un job aussi passionnant que prenant ! Alors à son retour de mission, Méryl décide de prendre du recul et faire une pause. Une vraie. Direction : le tour du monde !

9 mois, 9 pays, 9 façons de découvrir la planète !

Sac à dos et bille en tête, elle part 9 mois, dans 9 pays… 9 façons d’aller à la rencontre des populations et des entreprises sociales. Première escale, la Birmanie, puis vient la Thaïlande, le Cambodge… Son coup de cœur ? La Nouvelle-Zélande, son bout du monde « où l’on apprend à vivre en communion avec la nature ». Viendront ensuite d’autres destinations, toutes aussi dépaysantes, le Chili, la Bolivie, le Pérou, pour finir par un road trip aux Etats-Unis ! « Ce tour du monde m’a profondément transformée. J’ai pris conscience de la beauté de notre planète, mais aussi des dérives de certaines industries. J’ai vraiment ressenti un éveil écologique. L’envie aussi de donner du sens à ma façon de vivre et de consommer, en respectant nos ressources, si précieuses. »

Des valeurs fortes de solidarité et proximité

En 2017, la globe-trotteuse dépose définitivement ses valises à Bordeaux. Elle rejoint alors la structure France Aquitaine Active, avant d’intégrer la CPME Nouvelle-Aquitaine et Gironde. Une évidence pour Méryl qui partage avec l’organisation patronale les mêmes valeurs de solidarité et de proximité. « Il faut croire que les planètes étaient bien alignées, car mon CDD s’est finalement transformé en CDI. » Aujourd’hui, Méryl Bootz est chargée de la gestion des projets régionaux, de la communication & du numérique et compte bien rester à Bordeaux, son port d’attache. Pas de voyages à l’horizon, la grande voyageuse construit sa vie ici. Mais rassurez-vous, on est loin de la routine : en bonne « touche-à-tout », Méryl s’exerce à la poterie, au Krav maga et… au yoga ! Quand on vous disait qu’il ne faut jamais se fier à la partie émergée d’un iceberg !


Demos

Color Skin

Header Style

Layout

Wide
Boxed