Une carrière sur le droit chemin…

Avocate en droit social pour les entreprises, Marine Duclos affiche une carrière aussi riche qu’atypique ! Juriste au Medef, DRH chez IKEA, directrice de la communication au Congrès et Expositions de Bordeaux (CEB) … Cette dirigeante originaire du Bassin a su bien mener sa barque !

Surtout, ne parlez pas de son âge à Marine Duclos ! Administrativement, elle frôle la cinquantaine, mais dans sa tête, elle reste une éternelle trentenaire. Un tempérament de feu, une énergie sans faille, une présence affirmée… Pour cette avocate en droit social, on devient vieux uniquement lorsqu’on renonce à sa jeunesse. Et « renoncer » ne fait visiblement pas partie du vocabulaire de cette femme déterminée, qui a grandi sur la presqu’île de Lège Cap-Ferret. « Par sa beauté et ses caprices, le bassin façonne une personnalité, lâche-t-elle. On n’en ressort jamais indemne, il reste ancré, bien vivant au plus profond de nous ! »

Marine Duclos a pourtant quitté sa presqu’île natale pour rejoindre les bancs de la fac de droit de Bordeaux I. Un crève-cœur, mais aussi une opportunité de se réaliser en tant que juriste. « Jusqu’en licence, j’étais une étudiante assez médiocre, avoue-t-elle. Puis j’ai eu une révélation avec le droit du travail. Cette matière m’a tout de suite séduite par son côté humain placé dans un contexte social, économique et sociétal. » D’année en année la jeune étudiante s’affirme et décroche un poste d’enseignant, avant de préparer un doctorat dans la foulée. Si elle prend beaucoup de plaisir à enseigner, elle est moins enthousiasmée par les longues recherches en bibliothèque. Par chance, le Medef la remarque et la recrute en 1999 comme juriste, en charge du conseil et de la formation. « Cette première expérience m’a montré la voie. Dès lors, j’ai eu envie de m’investir pleinement dans le droit social au travail. »

IKEA, un labo social et sociétal…

Après le Medef, Marine Duclos se voit proposer un poste totalement inattendu :  responsable des ressources humaines, chez IKEA Bordeaux ! S’ensuit 11 ans d’une aventure aussi folle que passionnante et cocasse. « J’avais 28 ans, 230 collaborateurs à gérer et aucune expérience RH ! Alors, j’ai appris en faisant, » raconte-t-elle amusée.
Plans de formation, négociations avec les syndicats, gestion de la masse salariale…  Marine Duclos fonce tête baissée et trouve sa place dans ce gigantesque « labo social », pionnier sur bien des points. « En 2000, on parlait déjà management participatif, gestion en mode projets, télétravail pour l’encadrement, coaching ! se souvient-elle. IKEA, c’est aussi un microcosme savamment pensé pour rendre la clientèle captive et sous hypnose. Certains couples passaient des journées entières dans le magasin… jusqu’à en oublier leurs propres enfants dans la piscine à balles ! »

La CPME Gironde, une famille !

Si les années IKEA ont forgé la carrière de Marine Duclos, celles passées à CEB (de 2011 à 2014), en tant que Directrice de la communication lui ont donné des velléités de liberté. « CEB était alors en pleine transition, avec des enjeux énormes, et tout un secteur à réinventer. Cela m’a permis de mener ma propre introspection… et d’arriver finalement à la conclusion que j’étais juriste avant tout ! » Bien décidée à voler de ses propres ailes, Marine Duclos quitte alors CEB et fonde son propre cabinet d’avocat, spécialisé dans le droit du travail et RH… Petit clin d’œil à la réglementation, l’ouverture a lieu… le 1er mai 2015, cela ne s’invente pas ! Ruptures amiables, mise en place d’une charte de télétravail, définition de postes, licenciement, médiation… L’avocate accompagne les entreprises au quotidien, sur des problématiques variées. « Ce sont essentiellement des PME de 20 à 100 salariés, à l’exception d’une multinationale américaine. Je mène des missions ponctuelles ou régulières, sous forme d’abonnement mensuel. Ma valeur ajoutée ? La connaissance du terrain. Au-delà de l’expertise juridique, je donne également des conseils sur la manière de faire, en replaçant toujours l’humain au cœur des échanges. » Entre deux rendez-vous, Marine Duclos n’oublie pas son bassin, son oxygène et va souvent se balader là-bas, en forêt ou au bord de l’eau, de préférence hors saison. Son autre oxygène reste la CPME Gironde, qu’elle a rejoint en 2015. « J’avais besoin de trouver une famille, pour ne pas me retrouver toute seule face à des décisions à prendre. J’aime l’esprit d’équipe et le partage. Je prends toujours plaisir à participer aux déjeuners mensuels : c’est un réseau à taille humaine, simple, et qui me parle ! »